© 2018, Erotic Art Gallery | Tous droits réservés

Un nouvel environnement, une plage de rêve, du temps pour soi, de la détente… Autant d’ingrédients pour vous mener tout droit au nirvana érotique, dans une folle danse des sens.

Le transat au bord de la piscine
Grégory, 28 ans

C’est nos premières vacances ensemble. Elle insiste pour une location avec piscine, j’ai presque failli la trouver snob. J’ai compris pourquoi. Son truc, c’est l’amour dans l’eau et sur les transats à la belle étoile, quand la nuit est tombée, sans bruit pour ne pas attirer les voisins. C’était divin.

Sensuelle Thaïlande
Estelle, 32 ans

Ma plus folle expérience sexuelle en vacances a eu lieu en Thaïlande. Le dépaysement, je pense, et le taux d’humidité qui donne une ambiance tellement sensuelle. On est toujours un peu en sueur et je n’ai plus de neurones. Je passe en mode plaisir, caresses, baisers… Je vis toujours en paréo ou presque, l’air est chaud, tout chaud, même mon Jules…

L’amour à la plage
Chloé, 24 ans

La mer est bleue, le soleil rayonnant, une crique… nous sommes seuls au monde. On trouve un endroit à l’abri des regards près des rochers. Bon, la plage n’est pas si confortable, sans faire ma chochotte, le sable se rue sur la serviette, ça gratte… Finalement à part le cadre, rien ne va. Je commence à râler en me disant qu’on en finisse, et là, cerise sur le gâteau… une mouette m’a fait dessus ! L’amour dans la nature, plus jamais! Je préfère les palaces.

Et zou dans la cabane !
Camille, 26 ans

Je suis du genre timide, et je ne compte plus le nombre de fois où j’ai cédé ma place à une copine, alors que le mec me plaisait. Cet été-là, j’ai décidé que ça allait changer. J’ai pris des cours de Stand up Paddle, je me sentais belle, bronzée, détendue et audacieuse. Je me débrouillais plutôt bien. Bon le paddle, c’est pas du surf, mais bref: j’avais confiance en moi. Après le cours, j’ai pris l’initiative. “Entamer le dialogue” conseillent les coach. Sortir son arme la plus efficace: son sourire. Après j’ai improvisé autour d’un mojito. Et zou, on a fini dans la cabane à paddle, au beau milieu des planches. Et bien voilà, ce n’était pas si compliqué

Le sport, c’est bon pour la libido !
Jérôme, 35 ans

L’été, c’est sport, snorkling, surf, jet-ski, volley ball sur la plage… Ambiance : retour au corps, en short et tongs. Toute l’année, je suis en costume. Quelle libération! Reprendre possession de ses sensations, avec l’eau, le soleil, le vent… et l’amour. Plus je bouge et plus j’ai envie de faire l’amour.

LPas de wifi, aller au lit !
Benoît, 35 ans

Ma copine a voulu me faire une surprise: une cabane en bois dans les Cévennes. Il paraît que c’est tendance. OK, pourquoi pas! Sauf qu’une fois arrivés là-bas, horreur: pas de wifi et un réseau en mode alternatif. Moi qui suis un fan de séries et addict aux réseaux sociaux. Le programme des activités de ma chérie s’est rapidement résumé à du sexe. J’ai d’abord fait mon ronchon puis très vite j’ai participé activement. C’est fou le temps que ca prend Fb, Insta, hashtag, followers, etc. Et c’est pas top pour la libido! Au retour, nous avons établi de nouvelles règles, moins de virtuel et plus de real life et de sexe.

En route pour un été vraiment hot
Manon, 35 ans

Les vacances, c’est le top départ pour notre libido. Dans la voiture sur l’autoroute, on joue à lister tous les endroits où on va pouvoir faire l’amour: sur la table de la cuisine, dans le lit à eau (une trouvaille de ma chérie), derrière la dune… Et là, on était chaud bouillant. On a pris un chemin de traverse, roulé jusqu’à trouver un coin un peu isolé pour faire l’amour sur la banquette arrière. C’est le début des vacances.
Propos et témoignages receuillis auprés d’auditeurs inscrit sur notre site web entre le 15 juin 2018 et le 30 juillet 2018. Les participants se sont vu remettre une compilation et un t-shirt officiel

Leave a Reply